Un projet plus qu’un programme

Ce projet est co-construit avec l’ensemble des structures ayant participé aux différentes réunions depuis 2013. Elaboré progressivement, à la suite des échanges, rencontres et débats avec les représentants de ligues, comités et clubs il reste évolutif. Il a pour objectif de participer à la promotion et au développement du sport en Région. Validé en l’état par le CROS Haut-Normand, il est à l’étude par le CROS Bas-Normand.

Concertation et appropriation partagée par tous

-        Création d’un Pôle Régional  de Promotion et de Développement du Sport (Région, Départements, Métropole, Services déconcentrés de l’état et Mouvement Sportif) pour

  • mieux contractualiser  et mieux financer
    • convention d’objectifs
    • guichet unique et dossier unique
  • et établir un Schéma Régional du Sport :
    • Terrain de jeux grandeur nature et sport pour tous
    • Maisons des sports et antennes
    • Investissement, grandes infrastructures et projet structurant (CREPS)

-        Développement de l’observatoire Régional du Sport (indépendant et en lien avec toutes les parties prenantes)

  • Indicateurs (environnementaux, sociaux, économiques…)
  • Tableau de bord et d’aides aux  décisions

Faciliter le développement économique et durable des clubs

-        Favoriser la recherche et l’innovation dans le domaine du sport

-        Favoriser la professionnalisation et sa sécurisation (l’emploi et la formation)

-        Favoriser le développement du sport en entreprises

-        Favoriser le développement du Tourisme Sportif

-        Définir une politique d’accueil des grands événements sportifs

Accompagner et soutenir les clubs face aux évolutions sociétales

-        Accompagner les clubs pour diversifier les offres de pratiques

-        Renforcer les actions de valorisation et de fidélisation des bénévoles

-        Faciliter les liens entre les entreprises et les clubs

-        Développer la plate-forme régionale du sport (pour tous)

Un enjeu pour la région et les normands.

Le projet transversal proposé s’intitulerait : « le Sport, un enjeu pour la région et les Normands ». Il se veut citoyen et territorial. Il se doit d’être au service des clubs, et des sportifs de la Normandie, en harmonie avec l’ensemble du territoire Régional et de sa population.

Le sport est important à plus d’un titre pour la Normandie :

-        Il est au cœur de la société ;

-        Il contribue à l'éducation, à la santé, au bien être,  au lien social, à la citoyenneté ou encore au développement durable…

-       Il est un vecteur économique en pleine mutation, porteur d’enjeux industriels et commerciaux majeurs, à forte capacité de croissance, de développement d’entreprises et de création d’emplois

-       Il est médiatique et doit être mieux pris en compte pour l’aménagement du territoire et le développement du  tourisme

Enfin, avec son large éventail d’évènements, d’innovations technologiques, de possibilités d’insertion, autour de l’appartenance et de l’identité régionales, de valeurs communes, avec l’Olympisme comme fil conducteur…, par ces temps vécus comme difficiles, le sport est porteur d’espoir !

La fusion Normande une chance à saisir

Un projet identitaire et symbolique

Nous partageons entre le sport loisir, le sport pour tous, le sport de compétition et le sport de haut-niveau cette identité Normande. Nous restons fidèles à l’œuvre de « Pierre de Coubertin » pour symboliser cette terre de sport, « un terrain de jeux grandeur nature ». Notre objectif commun de projet de développement économique et social, pourvoyeur d’emplois et de qualité de vie, entre mer et campagne, doit s’ouvrir au tourisme sportif.

Penser global pour agir local : « être plus stratégique à l’échelle de la région pour être plus efficace à l’échelon de la proximité. »

L’accompagnement des clubs (véritables entreprises), où bénévoles et salariés restent les chevilles ouvrières, doit permettre une modernisation (numérique, communication, gestion …). Les offres de pratique doivent progressivement se diversifier (tourisme sportif, santé, culture…) autour d’une stratégie de partage et d’innovations

-  coordination et synchronisation

-  cohérence, cohésion et mutualisation,

-  optimisation de la gouvernance

Le sport : un droit au même titre que le logement ou que le travail ?

L'ouverture des activités physiques et sportives vers un plus large public reste certainement un des plus grands défis offert à l'ensemble des disciplines sportives. Il est important de noter que le Comité Olympique ne se détourne pas de ses objectifs d’excellence en matière de sport. Il considère l’ensemble des sportifs, du loisir au haut-niveau, de la même façon. La transversalité du projet implique la citoyenneté et aussi la lutte contre les addictions en général et le dopage en particulier qui reste une priorité.

 

Précisions de nos préconisations

Création d’un Pôle Régional du Sport

Afin de décloisonner nos systèmes, en continuité des Ateliers de Concertation Territoriale du Sport (ACTS) pour développer les actions autour du « sport-tourisme-santé–bien être » d’un côté et de l’existence de l’instance de concertation de l’autre Un Pôle Régional du Sport devra être instauré. Ces outils sont faits pour simplifier nos relations et les actions, donner plus de cohésion et de cohérence à nos projets, faciliter les échanges par l’ouverture, permettre la mutualisation des moyens techniques et humains, y impliquer les décideurs, s’attacher à y relayer les mêmes messages d’appartenance et d’identité régionales, créer l’unité autour du projet commun, innover dans nos modes relationnels et financiers.

Confirmation de l’Observatoire Régional du Sport

Sans données précises, sans photographie instantanée du sport en région ou plus largement de la qualité de la vie …il n’est pas possible d’avoir une logique d’action et encore moins des effets de leviers sur tel ou tel domaine. Il devrait être un outil de coordination attendu pour une efficience de promotion et de développement, avec une mise en commun des données détenues par les diverses parties prenantes. Cet outil moderne sera une aide à la décision et aux orientations du Pôle Régional du Sport

Simplification et modernisation au profit de l’accompagnement des clubs

La complexité de notre système d’aides, de formations, de subventions… est souvent associée aux termes de « millefeuille » et « d’usine à gaz ». Les clubs doivent pouvoir être confortés dans leur rôle central d’« unité de base » et accompagnés au mieux plutôt que de se voir remis en question et d’être chaque année surchargés par des actions spécifiques et différentes.  Les clubs sont aujourd’hui organisés « autour de » et « pour » la compétition et, s’ils doivent évoluer et s’adapter, cela ne se fera que progressivement et les accompagnant. Nous n’attendons pas un choc de simplification mais souhaitons en coordination une réalité de la simplification pour les clubs qui seront les ambassadeurs de cette image et de cette identité de la Normandie Sportive, tournés vers tous les publics, pour faciliter l’accueil des touristes, multiplier les emplois et développer l’économie du sport en priorité et en avantage pour le territoire et ses habitants. Un soutien et une valorisation des bénévoles est à ré-inventer. Des outils d’accompagnement et d’identité doivent être mis au service du développement et de la promotion du sport pour et avec les clubs.

 

L’emploi et ses outils facilitateurs

L’emploi présenté comme une obsession n’est pas un objectif prioritaire.

C’est d’abord le projet associatif qui doit être l’objectif principal pour définir les besoins et les axes de développement, puis permettre ensuite des embauches adaptées au projet et  faciliter leur multiplication. Les aides  sous toutes les formes (entre plan sport emploi, emploi tremplin, emploi d’avenir, ..) devront être repensées  pour devenir complémentaires et optimisées. Elles devront prendre en considération l’accompagnement nécessaire à la pérennisation des emplois qu’elles permettent de créer.

Les groupements d’employeurs par leur mise en place et leur développement permettront de pérenniser d’abord puis de multiplier ensuite les emplois en s’appuyant sur la dynamique de mutualisation de projets pour les structures qui en auront besoin. Ils doivent faciliter le développement des structures qui s’y engagent sans leur faire perdre leur identité. La formation spécifique et orientée par les potentialités offertes doit optimiser la professionnalisation des structures sportives dans tous les domaines (gestion, administration, développement, innovation, tourisme sportif et pas seulement dans l’animation et l’encadrement…). Le sport pour tous nécessite des formations adaptées et complémentaires aussi bien pour les professionnels du sport que ceux de la santé (sport-santé, obésité, handicaps, …). Le potentiel de développement et de création d’emploi existe seulement si un vrai projet collectif est mis en place. Les initiatives et les énergies doivent être libérées au lieu de vouloir les contrôler à des fins d’affichage ou de communication promotionnelle. La formation des bénévoles doit être renforcée. Déjà un site Normand partagé avec les deux CROS intitulé « Répertoires des formations -Sport en Normandie » a été mis en ligne.

Le guichet du sport que nous appelons de nos vœux, par définition unique doit être une priorité du Pôle régional du Sport. La volonté de simplification doit commencer par la mise en place du dossier unique. Cet outil doit simplifier, favoriser et optimiser les emplois, les formations pour la professionnalisation mais aussi le subventionnement des entités en général et les plus petites en particulier.

Des outils de la  mutualisation et d’économie potentielle pour passer des paroles aux actes

Une plate-forme numérique partagée Nous devons à notre niveau jouer notre rôle de tête de réseau avec en complément de la verticalité habituelle (fédération, ligue, comité, clubs) une volonté de travail transversal et d’information entre disciplines pour le sport pour tous et partout, pour la simplification administrative et la promotion et le développement du sport sur notre grande Région. La plate –forme numérique que nous développons va dans ce sens. Elle doit être pensée et partagée par tous.

Maison des sports et antennes de proximité

Une véritable mutualisation opérationnelle est possible sur ce sujet. Les échanges et partages entre collectivités et le mouvement sportif est primordial pour avoir une vision globale et spécifique des besoins des différentes structures en cours de fusion. Des locaux vont se libérer, des représentations territoriales et de proximité vont évoluer mais resteront indispensables. La mise en place de matérielle de visio-conférence sera nécessaire au sein d’antennes de proximité

 

Une modernisation des financements du sport en Normandie

Le Club OR se veut être une passerelle entre les entreprises et les clubs, un lien pour développer les pratiques, un moyen de diversifier les ressources et à terme devenir un « fond de dotation régional du sport » autour de cette identité sportive, des bienfaits de l’activité physique, des valeurs de  l’olympisme et de l’attractivité de la région. Le club OR doit être un lieu de rencontre, de partage et de projets autour de l’identité Normande avec un lien d’appartenance fort autour du sport. Nous proposons que sur l’ensemble des engagements des entreprises sur le sport pro ou spectacle un % soit redistribué sur le club OR pour cette dotation régionale.

Une politique des événements sportifs en région Le Pôle Régional de promotion et de développement aura un rôle important sur ce sujet. Afin de soutenir le sport amateur et les petites structures il est proposé que par clarté et transparence, en raison de la compétence partagée pour le sport, que les collectivités s’accordent sur une utilisation plus rationnelle de l’argent public. Il est proposé qu’un% des subventions destinés aux sports professionnels ou spectacles soit redistribué pour la promotion et le développement du sport et des activités physique sur l’ensemble du territoire d’une part et une meilleure reconnaissance et une valorisation des bénévoles d’autre part (sans remise en question des conventions d’objectifs existantes).

Pour l’investissement matériel, technique ou infrastructurel

Un schéma territorial doit à ce niveau être proposé et discuté au sein du Pôle Régional du Sport. C’est dans cet esprit que le CREPS régional et les CRJS, les stades ou « aréna, les piscines doivent être pensés pour être construits ou rénovés de façon optimisée.

 

Un terrain de jeux grandeur nature

Pour ce qui est des territoires carencés, une prise de conscience est nécessaire sur le fait que ces carences sont avant tout liées à l’absence ou l’abandon des services publics, aux problèmes de transport et d’accès aux loisirs et à la culture... Ce ne sont pas les clubs qui sont responsables des déserts, mais les carences en service public qui créées des déserts et n’attirent plus  ou ne facilitent pas la création de clubs. L’important est d’investir pour faciliter l’animation et la vie dans les territoires, y améliorer la qualité de vie et y attirer et y multiplier des entreprises pour entretenir le cercle vertueux et rompre le cercle vicieux de la dégradation… Investir donc sur tous les territoires. La région Normande doit être « un terrain de Jeux grandeur nature »… où il devient évident d’investir…  autour de L’axe seine comme une avenue Olympique…et un cluster du sport (recherche et innovation du sport connecté, start-up…d’un côté accueil et tourisme de l’autre).